Charte de la Commune du Maquis

mardi 17 juillet 2018

CHARTE DE LA COMMUNE DU MAQUIS

Considérant que :

De par leur animale nature les humains ne peuvent se réaliser pleinement que par la socialisation.

Chaque individu étant unique, ne peut s’épanouir qu’en totale conscience et usage de sa liberté, cette dernière ne pouvant se développer sans celle des autres.

Aucune vie ne saurait être soumise à une autre sans attenter à cette liberté. Toute servitude est contr’humaine.

Toute production humaine est sociale puisqu’il existe une inter-relation entre tous les éléments qui participent à l’activité culturelle et économique de l’espèce. Tout travail socialement bénéfique en vaut un autre.

Le bilan social de la solidarité entre les individualités se montre tout au long de l’histoire supérieur à celui de la compétition.

La situation créée par le système capitaliste ne dessine d’autre avenir qu’une dégradation toujours plus poussée des conditions de vie.

Poursuivant la création sur le Domaine de Bois-Bas d’une petite Cité rurale, paysanne et artisanale où la vie ne soit plus le pauvre jouet de la propriété et de l’argent mais où, autonomie individuelle et cohésion collective se nourrissant l’une l’autre, le gouvernement de soi par soi-même et l’auto-organisation collective fondent le socle des rapports sociaux.

L’assemblée fondatrice de la Commune du Maquis arrête :

L’objet de la Commune du Maquis est de fédérer les groupes et individus qui participent à la vie du lieu. Chaque groupe ou individu s’engage à en assurer la pérennité, notamment par la prise en charge collective de toutes les charges financières.

Nulle secte, parti, syndicat ou groupe apparenté ne peut devenir membre de la Commune du Maquis

La Commune du Maquis n’est dotée d’aucun organe de Direction, elle fonctionne sans hiérarchie institutionnelle, sur les principes de la libre association et des modes d’organisation horizontaux et anti-autoritaires. Aucune entité ne peut faire partie de La Commune du Maquis si existent en son sein le moindre rapport de domination, le moindre lien de subordination et d’exploitation entre individus.

Chaque entité doit participer aux divers mandats qui permettent le bon fonctionnement de La Commune du Maquis. Les mandats sont impératifs, rotatifs et révocables.

Dans leurs relations d’échanges matériels et de services, les membres de la Commune du Maquis privilégient les rapports non marchands, les pratiques d’entraide, de partage et de don.

Tout investissement immobilier fait sur le lieu poursuit le bien commun et la construction collective de ce projet. Aucune contrepartie ne saurait être réclamée en cas de départ. Les différentes modalités de financement sont définies dans les accords pris en assemblée. 

L’activité interne de chaque entité adhérant à la Commune du Maquis est autonome. Chaque entité est responsable de ses membres et de ses activités du début à la fin.

Les membres de la Commune du Maquis sont extrêmement attentifs à la préservation du domaine et agissent pour le maintien dans un parfait état biologique des terres, dans le respect de ses richesses géologiques, naturelles et historiques.

Les membres de la Commune sont extrêmement attentifs au respect du bien-être animal tant au niveau de la faune sauvage que des animaux domestiques.

La Commune du Maquis s’inscrit dans le cadre des luttes sociales pour l’émancipation engagés dans l’éradication du principe d’autorité sous toutes ses formes : économiques, politiques et sociales.

Chaque groupe ou individu prenant part à La Commune du Maquis s’engage à respecter les valeurs et règles de la présente charte. Chaque membre de la Commune du Maquis veille au respect de celle-ci et à son application.

L’assemblée du 29/06/2017, Bois Bas, Ferme du Maquis.


Navigation